Le défi de Pauline

Un an pour devenir une vraie bricoleuse

J’ai créé une boîte, et ce n’est pas si facile !

04 Mars 2021

J’ai créé une petite boîte pour ma nièce. Je vous partage la pure satisfaction d’avoir créé un objet de A à Z (pour la première fois de ma vie je crois !)

Tadaaam ! Ma belle boîte en bois

Comment j’ai eu cette idée ?

Il y a quelques semaines ma petite nièce a eu un an (elle est trooooop chou !). Comme elle a déjà tout ce dont elle a besoin (et même plus), j’ai décidé de lui écrire une lettre pour lui décrire ce que j’avais vécu avec elle cette année. Je pense faire ça à tous ses anniversaires mais j’ai un peu peur que les lettres se perdent avant qu’elle puisse les lire par elle-même. Je voulais donc lui offrir une boîte pour les ranger.

J’en parlais à table avec mes colocataires. J’ai dit « La prochaine fois que nous allons à Emmaüs, je chercherai une boîte pour Jade ». Mon voisin a glissé « Oui, ou tu pourrais la faire ». L’idée ne m’était tout simplement pas venue à l’esprit mais une fois que la phrase a été prononcée, elle est restée scotchée dans mon cerveau.

C’était décidé, j’allais créer cette boîte de toute pièce. Par chance, quelques jours plus tard, un homme passionné par le travail du bois (Romain) est venu visiter notre ferme. Je l’ai donc séquestré dans l’atelier une journée pour qu’il m’aide !!

Un travail plus complexe qu’il n’y paraît

un petit coup de marteau par-ci

• Une boîte carrée ! Facile ?

Avant d’attaquer, je pensais que ça serait simple. Mais en réalité, c’est assez complexe. Ce n’est pas 6 planches de la même taille ! Il faut faire les calculs car il y a différentes mesures.

Et puis, j’ai travaillé avec du bois de récup et la planche n’était pas complètement plane alors les angles n’étaient pas totalement droits. Et au fait, comment met-on des charnières ? Ne faut-il pas une découpe particulière pour que la boîte s’ouvre ? Bref, j’ai vraiment pris conscience qu’un objet si banal n’était pas si simple à faire.

• Un nombre d’outils limité

L’atelier est bien équipé (ça change des 2 tournevis et 3 clous que j’avais dans mon appart à Paris) mais il n’y a pas non plus ce qu’il faut pour travailler le bois. Finalement, nous avons utilisé une scie circulaire, une perceuse et un ciseau à bois. Mais pas de défonceuse ou autres outils dont j’ai complètement oublié le nom mais qui semblaient terriblement manquer à Romain ! Le nombre d’outils limités m’a posé de grosses contraintes pour le système de fermeture et la décoration de la boîte.

• Un travail long

Au final, créer cette boîte m’a pris plusieurs heures : choisir le bois, prendre les mesures, faire les découpes, poncer, coller les différentes plaques, faire tomber la boîte et casser une plaque, réparer la plaque, faire un test de déco sur une chute, percer le couvercle, huiler, attendre que ça sèche…En tout, nous avons passé 2 demis journées dans l’atelier.

en construction

Ce que j’ai aimé dans ce travail

• Créer au lieu d’acheter 

J’aime beaucoup faire des cadeaux. J’essaie de faire des cadeaux d’occasion depuis des années déjà. J’aime le temps que cela prend. Devoir chiner chez Emmaüs ou dans des petites boutiques d’occasion. Mettre de côté des objets sur LeBonCoin puis les comparer pour savoir quel est celui qui plaira le mieux, attendre le colis…. Tout ça me donne déjà l’impression de mettre du cœur dans un cadeau. Mais fabriquer un cadeau, c’est un autre niveau ! Choisir le bois, penser à la déco, faire avec mes mains. Tout ça crée un lien charnel avec le cadeau. J’ai l’impression d’avoir mis un petit bout de moi dans ce cadeau et j’espère qu’il plaira !

• Partager un moment avec quelqu’un

J’ai beaucoup aimé créer cette boîte car cela m’a aussi permis de passer un moment privilégié avec quelqu’un. Quand j’achète un cadeau, c’est plutôt une activité individuelle au final. Là, j’ai pu discuter avec Romain, apprendre à le connaître, il a pu partager certains savoirs avec moi. J’ai passé un super moment !

• Faire quelque chose de mes 9 doigts et demi !

Et surtout, j’ai ressenti une grande satisfaction d’avoir fait quelque chose de mes 10 doigts (enfin 9,5 doigts depuis que je me suis coupée à la hachette !!). Il y a encore 3 semaines mes doigts ne me servaient qu’à taper sur un clavier. C’est un véritable bonheur de créer quelque chose. Je trouve que créer m’aide à prendre confiance en moi. Je constate que je suis capable de faire des choses et ça fait du bien. Aussi, j’aime ce sentiment d’apporter au monde au lieu de seulement prélever.

Et dernier coup de ponçage !

Pauline

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

<span>%d</span> blogueurs aiment cette page :